Alors que l’objectif 1er de l’association de Just’Echanges était plus général, la loi ESS de juillet 2014 a contraint les associations voulant développer l’outil « monnaie locale » à un seul objet : le développement et la gestion de cette monnaie locale.

 

Pour Just’Echanges, l’objectif est clairement identifié :

Créer, développer et gérer une monnaie locale dans le Narbonnais !

Cet outil permet de relocaliser les échanges économiques locaux et les amplifier, autour de critères respectant les équilibres naturels du territoire. Elle accompagne le changement de société, voulu par un nombre de plus en plus important de personnes de la société civile.

 

Les conséquences :

– Augmentation du PIB local et des richesses des acteurs (par la circulation monétaire)

– Création d’emplois non délocalisables

– Réappropriation de la monnaie, qui retrouve sa valeur : l’échange et le lien social

– Réappropriation de l’histoire du territoire et de ses habitants

– Tissage du lien social comme constituant des échanges locaux

 

Pourquoi une monnaie locale ?

Pourquoi sur le Narbonnais ?

Pour qui ?

– la monnaie locale du Narbonnais se veut une monnaie citoyenne et solidaire : tous les adhérents à Just’Echanges signent la charte.

– Plus elle sera utilisée, plus tous les citoyens du Narbonnais auront un « retour sur utilisation » : un réseau social entre particuliers et professionnels solidifié et actif, une augmentation des échanges économiques qui créée des emplois non délocalisables, un maillage du tissu social.

Les objectifs 2016

Après une année de latence, le CERS MLC veut continuer à souffler sur le Narbonnais !

Pour commencer à être efficace, le nombre d’adhérents et utilisateurs de CERS est primordial.

Aussi, Just’Echanges s’appuie sur ses Collèges pour

  • Augmenter son nombre d’adhérents, de manière à obtenir 60 Prod’acteurs et 150 Consom’acteurs.
    • Expliquer les vertus de la monnaie locale : rencontre des associations, des Conseils Municipaux, des professionnels…
    • Développer la formation aux MLC
    • Communiquer sur les actions menées, en temps réel : presse, radio, réseaux sociaux…
  • Augmenter la vitesse de circulation des CERS
    • Animer le Réseau Prod’acteurs et leurs échanges
    • Développer les actions CERS auprès des (nouveaux) consom’acteurs ou associations
    • Donner une notoriété au CERS, à visée touristique
  • Structurer l’association Just’Echanges, garante du CERS MLC
    • Recruter des bénévoles
    • Accueillir des Services Civiques, stagiaires… avec le Passeport Formation
    • Obtenir l’agrément Formation
    • assurer un financement pérenne permettant de rémunérer les actions de suivi (animation, gestion, communication…)

La tâche est importante, mais le challenge est motivant : apporter à ce territoire un outil supplémentaire efficace pour accompagner le changement de société.

 

Publicités